< Retour

Une lecture qui en vaut le coup

Une lecture qui en vaut le coup

Stéphanie Landry Poirier

Temps de lecture: Écrit par Stéphanie Landry Poirier le 2 juillet 2019

Les projets créatifs à réaliser soi-même sont de plus en plus populaire chez les consommateurs et une tonne de produits sont disponibles pour les réaliser. Chaque produit présente ses propres particularités et les résultats peuvent être décevants si on ne l’utilise pas de manière adéquate. Pourtant, toute l’information nécessaire, et recommandée par le manufacturier, se trouve plus souvent qu’autrement sur le contenant du produit.

Citons ici la teinture à base d’eau en exemple. J’étais en train de réaliser un projet de meuble en bois la semaine dernière. J’avais besoin de teindre mon projet et de le recouvrir de vernis par la suite.

Voici un peu comment s’est déroulé mon expérience :

Tout d’abord, j’ai décidé d’utiliser la teinture à base d’eau Artic de Finitec, pour colorer un meuble de bois que j’avais réalisé moi-même.

Après avoir relu par 2 fois l’étiquette du contenant, j’ai rapidement compris que je faisais fausse route dans la planification de mon projet.

J’avais en tête d’arriver chez moi le soir et de débuter l’application. 1re erreur. Je devais commencer par prendre le temps de préparer ma surface pour m’assurer d’une coloration et d’une adhérence optimale.

Ensuite, je prévoyais mettre 2 couches de teinture si la couleur n’était pas assez foncée à mon goût. 2e erreur. Appliquer 2 couches de teinture à base d’eau accroit grandement les chances de chevauchement ce qui est peu souhaitable pour le look final d’un projet. L’idéal est de faire un test sur une petite zone au préalable pour pouvoir évaluer les résultats et ajuster en sélectionnant une teinte plus foncée au besoin.

Ce qu’on peut faire pour maximiser l’absorption de la teinture par le bois et en augmenter quelque peu la coloration, est de le mouiller avant l’application ou de le laisser plus longtemps avant d’essuyer l’excès.

Essuyer l’excès. Voici une autre étape à laquelle je n’avais pas nécessairement pensé avant de réaliser mon projet. Nous sommes habitués avec la peinture. La peinture n’exige pas cette étape. Cependant, pour maximiser l’adhérence du vernis sur la teinture, l’excédent doit être essuyé à l’aide d’un chiffon.

Aussi, j’avais évalué un temps de séchage de 3h. Cependant, comme j’avais choisi la couleur Artic (tons de blanc), je devais plutôt attendre 6h.

Finalement, suite à ma lecture, j’ai appris que je devais me doter d’une chaudière avec de l’eau pour les faire tremper les chiffons avant d’en disposer.

Bref, que ce soit pour la teinture, le vernis ou tout autre produit, investissez quelques minutes dans la lecture des étiquettes pour bien comprendre les modes d’emploi et recommandations du fournisseurs afin d’éviter toute bévue.